top of page
Search

Ma vie comme assistant d’anglais du British Council en France | My life as a BC assistant in France

Author & Translator: Ben Sinclair

Languages: French, English


Lors de mon année à l’étranger j’ai travaillé comme assistant d’anglais pour le British Council de septembre 2017 à avril 2018. J’étais affecté à un collège et un lycée à Courbevoie, près de La Défense, et je travaillais 12 heures par semaine. Dans cet article je vais expliquer mon rôle et mes expériences, et ce que vous pourrez atteindre si vous devenez assistant d’anglais pour le British Council dans l’avenir.


À mon avis, le processus de candidature est facile à remplir. Vous choisissez le pays ou les pays pour lesquels vous voulez postuler, les régions dans ces pays, si vous préférez habiter dans un lieu urbain ou rural et votre type d’école préféré (école primaire, collège ou lycée). Ensuite, vous répondrez à plusieurs questions dans lesquelles vous écrivez vos motivations pour devenir assistant, vos expériences et un plan d’un cours que vous enseignerez à un groupe d’étudiants qui étudient l’anglais. Bien que vous puissiez expliquer vos préférences, le British Council décide où vous serez situé et les âges des étudiants à qui vous enseignerez.


Quand vous arrivez, vous assistez à une journée de formation que le British Council effectue, et je l’ai trouvée très informative parce qu’elle m’a donné plein d’information dont j’avais besoin, par exemple comment ouvrir un compte bancaire, mais également des idées pour les cours que vous effectuez. Cependant, j’ai trouvé que le meilleur élément de la journée est le fait que vous rencontrez d’autres assistants qui se trouvent près de vous, et j’ai rencontré la plupart de mes amis pour la première fois pendant la journée de formation.


Pour moi, il y a beaucoup d’atouts d’être assistant d’anglais pour le British Council. Premièrement, comme vous enseignez seulement 12 heures par semaine, cela vous donne l’occasion de profiter de l’année et voyager en France et au-delà. J’avais de la chance aussi parce que j’ai travaillé de mardi à jeudi, donc je pourrais vraiment bénéficier des longs week-ends et passer beaucoup de temps en visitant d’autres villes françaises.


Quand je ne voyageais pas, mon domicile me permettait d’accéder à Paris en une vingtaine de minutes, et donc j’ai passé quelques soirées soit aux Champs-Élysées soit près de la Tour Eiffel où je pique-niquais avec mes amis !


Mon expérience était vraiment positive, et en parlant aux autres étudiants qui ont travaillé pour le British Council à la fois en France et dans d’autres pays, la majorité d’eux diraient la même chose !


Pour résumer, mon stage comme assistant d’anglais était la meilleure façon de passer mon année en France, et je le recommande à tous !


Ben Sinclair est ambassadeur du British Council pendant l’année 2018-2019. Pour trouver plus des informations sur le stage ou pour lui contacter, vous pourriez lui envoyer un courriel à b.sinclair2@newcastle.ac.uk.



During my year abroad, I worked as an English assistant for the British Council from September 2017 to April 2018. I was posted to a secondary school and a VI form equivalent school in Courbevoie, close to La Défense, and I worked for 12 hours a week. In this article I will explain my role and my experiences, as well as what you can expect if you become an English assistant for the British Council in the future.


In my opinion, it is very easy to go through the application process. You choose the country or countries that you wish you apply to, the regions in those countries, if you prefer to live in an urban or rural location and your preferred type of school to teach in (primary school, secondary school or VI form). Then you respond to several questions where you write about your motivations for becoming an assistant, your experience and a lesson plan that you would teach to a group of students who are studying English. Although you can put down your preferences, the British Council decide where you will be situated and the students’ ages who you will be teaching.


Upon arrival, you attend a training day put on by the British Council, and I found this very useful as it gave me lots of information that I needed, for example how to open a bank account, but also it gave me some lesson plan ideas. However, I found the best part of the day is that you meet other assistants who are located nearby, and I met most of my eventual friends for the first time during the training day.


I would say that there are many advantages of being a British Council English assistant. Firstly, as you only teach for 12 hours a week, it gives you many opportunities to take advantage of the year to travel in France and beyond. I was also quite lucky as I worked from Tuesday to Thursday, which meant that I could benefit from the long weekends and spend a lot of time visiting other French cities.


When I wasn’t travelling, my location allowed me to get into Paris in around 20 minutes, therefore I spent several evenings either at the Champs-Élysées or close to the Eiffel Tower having picnics with my friends!


My experience was a really positive one and having spoken to other students who have worked for the British Council both in France and other countries, most of them would say the same thing!


To conclude, my experience as an English language assistant was the best way of spending my year abroad and I’d recommend it to everyone!


Ben Sinclair is a British Council ambassador for 2018-2019. To find out more information about the traineeship or to contact him, you can send him an email at b.sinclair2@newcastle.ac.uk.



Kommentarer


bottom of page