Search

Faire connaissance avec ELLE | Get to know ELLE

Updated: Apr 15, 2019


Author: Anya Neill / Translator: Chloe Thompson

Languages: French, English


L’année dernière, Je me suis trouvée à Levallois-Perret, un petit faubourg en périphérie de Paris, dans une entreprise pas si petite qui s’appelle Lagardère.

Mon service, LGA, est responsable de la publicité de toutes les éditions internationales du Magazine ELLE ainsi que d’autres titres français telles que Paris Match et Journal du Dimanche. Notre responsabilité comme service était de travailler avec plusieurs annonceurs dans des pays différents et les convaincre d’investir dans nos titres.


Cependant, ce n’était pas toujours aussi simple. Donc, je présente mes meilleurs conseils afin de survivre dans le secteur des ventes publicitaires en France.


1. Connaître ses clients


C’est primordial de connaître ses annonceurs comme sa poche. Chaque client est différent, et il faut devoir trouver la solution parfaite en forme de publication. Pour atteindre ce but, il faut tenir en compte du public cible du client. Est-il de luxe comme l’horloger Breitling ou est-il destiné aux femmes comme Victoria’s Secret ? Pour trouver ces chiffres, il existe les logiciels qui montrent la clientèle cible de chaque annonceur. Il est donc possible d’utiliser ces statistiques pour créer de forts arguments de vente.


2. Connaître son prix de vente


Lorsque des pages publicitaires sont présentées aux clients, il faut également communiquer avec les publications dans lesquelles le client est intéressé. Normalement les numéros ont des prix fixes selon la période de l’année et la popularité de l’édition. Par exemple le numéro Septembre est un des plus populaires de l’année étant celui de Fashion Week. Cependant les magazines offrent occasionnellement des rabais pour ses clients fidèles. Pour cette raison-là, la communication est essentielle.


3. Taper dans le mille avec ses capacités de négociation


Assez souvent, les clients demandaient mon service pour ‘valeur ajoutée’- normalement inspiré de leurs arguments commerciaux. Par exemple, un hôtel de Luxe voulait acheter un page publicitaire dans un magazine. Leur équipe m’a demandé pour valeur ajoutée, et les journalistes m’ont donné le feu vert. Néanmoins, Juste avant la date de publication, l’hôtel s’est retiré, ce qui m’amène au point suivant.


4. S’attendre à l’inattendu !


Comme je l’ai expliqué, dans le secteur des ventes publicitaires, la précision est un critère majeur. Si l’on fait des petites erreurs, il peut y avoir de graves conséquences. Pour cette raison-là, chaque vente publicitaire doit être validé est signé par non seulement le service, sinon aussi par l’annonceur et aussi par le département de finance. De cette manière il peut s’assurer des taux bruts et des taux nets s’additionnent.


5. Récompenser la fidélité


Finalement, récompenser la fidélité est un des éléments les plus importants. Comme j’ai souligné précédemment, il faut donner des bénéfices financiers en forme de rabais, mais aussi peut-être en forme de marchandise et rappeler au client qu’on est reconnaissant de leur négoce.



I spent last year in Levallois-Perret, a little suburb on the outskirts of Paris, in a not-so-little company called Lagardère.

My department, Lagardère Global Advertising (LGA), deals with the advertising for all international issues of ELLE Magazine as well as French titles such as Paris Match and Journal du Dimanche (Sunday’s Newspaper). As a department, our responsibility was to work with advertisers across various countries and persuade them to invest in our titles.


However, it wasn’t always simple. So, here are my best tips on how to survive in the advertising sales industry in France.


1. Know your client


It is crucial to know the advertisers like the back of your hand. Every client is different, so you have to be able to find the perfect magazine for them to advertise the business in. To do this, you must consider their target audience. Is the business/product luxurious like the watchmaker Breitling or targeted at the female market like Victoria’s Secret? There are softwares which explain the target audiences of each advertiser, so you can find out this information by using those. You can therefore use these statistics to make a strong sales pitch.


2. Know your selling price


Once the advertising pages are shown to the clients, you must contact the publications which they are interested in. Typically, the issues have a fixed price according to the time of year and the popularity of the edition. For example, the September issue of ELLE is one of the most popular issues of the year because of Fashion Week. However, magazines occasionally offer discounts to their regular customers. This is why communication is critical.


3. Get your negotiating skills right


Clients would quite often ask my department for ‘added value’ ie. Something extra on top of the deal, which was usually based on their business rationale. For example, a luxury hotel were wanting to buy a page in a magazine for their advertising needs. Their team requested this added value, and the journalists gave me the green light. However, just before the release date, the hotel pulled out, which leads me onto my next point.


4. Expect the unexpected!


As I’ve explained, precision is a key factor in the advertising sales industry. Even small mistakes can lead to serious consequences. For that reason, each advertising space sold has to be approved and signed by the advertiser, as well as my department and the finance department. That way we can ensure that gross rates and net rates mount up.


5. Honour loyalty


Finally, honouring loyalty is one of the most important things to consider. As I mentioned earlier, financial rewards must be given by way of discounts, but merchandise can be offered too. This reminds the client that we are grateful for their business.