Search

A False “Step” | Le Faux «Pas»

Updated: Oct 16, 2018

Author Katherine Miles / Editor Maimouna Ndao / Language French



A False “Step”

Has French negation made a faux pas? It’s a little weird when we look at it: the formation which uses the negative article “ne” with the word “pas” (meaning ‘step’). So, when was it changed from a noun to a negative adverb? It was probably through the process called ‘Grammaticalisation’. We can see the opportunity for reanalysis with a phrase such as “elle ne marchera un pas” (‘she will not walk a step’) where the “un pas” (‘a step’) reinforces the negative particle “ne”. Gradually, “pas” was seen as an important part of the negative sentence and, today, standard French requires both parts in order to create a negative sentence.

But, for spoken French, a new change has emerged. Ironically, now, it is becoming more and more common to use only the “pas” to create a negative phrase. In the lyrics of “Est-ce que tu m’aime” (‘Do you love me?’) by Maître Gims, there is the phrase “j’sais pas si je t’aime” (‘I don’t know if I love you’) where there is no “ne”. In Quebec, “je ne suis pas” seems too formal and the sentence without the “ne” is more natural.


Le faux «pas»

La négation française aurait-elle fait un faux pas ? La formation de la négation « ne » avec le mot « pas » (step en anglais) est un peu bizarre quand on l’analyse. Déjà, comment a-t- elle pu passer d’un nom à une adverbe de négation? C’était par le processus de la grammaticalisation. On peut voir la chance de la réutiliser avec des

phrases tel que « je ne marcherai pas » (I will not walk a step) où le « pas » (step) renforce la particule de la négation « ne ». Peu à peu, « pas » a été vu comme un mot assez important de la phrase négative qui nous conduit aux normes françaises qu’on perçoit aujourd’hui. Maintenant la langue française nécessite les deux mots pour former une phrase négative, bien qu’il y ait un changement dans le français parlé

Paradoxalement, maintenant, cela devient de plus en plus courant d’utiliser seulement le mot « pas » pour former la phrase négative. Comme on le remarque dans les paroles de la chanson de Maître Gims « Est-ce que tu m’aimes » (‘Do you love me ?’), la phrase «

j’sais pas si je t’aime » (I don’t know if I love you) n’a pas le « ne ». Au Québec, « je ne sais pas » est trop formel. La phrase sans le « ne » est plus naturel. Oui, le français est logique mais en même temps, c’est facile de se perdre quand on apprend la grammaire.